Certifications en anglais : ce qui change à partir de 2020 pour vos étudiants !

Depuis la rentrée 2020, les étudiants de BTS, de DUT et de licences doivent obligatoirement certifier leur niveau d’anglais pour obtenir leur diplôme. Quelles sont les modalités pour mettre en place ces certifications ? Que recouvre la notion de certification “reconnue par le monde socio-économique” ? Comment faire certifier son niveau efficacement, à distance, dans le contexte sanitaire actuel ? Autant de questions abordées dans un webinar animé par notre partenaire Nathan.

Un décret qui s’inscrit dans une tendance globale

Publié au début du printemps 2020, le décret portant sur une certification obligatoire en langue est une réalité depuis la rentrée dernière. Concrètement, le texte prévoit que les étudiants du supérieur en premier cycle (licences, DUT et BTS) doivent obligatoirement obtenir une certification en langue anglaise pour valider leur diplôme.

Avec ce décret, c’est finalement une reconnaissance officielle qui est donnée aux dispositifs d’évaluation linguistique (en anglais en particulier), la certification en langue étant en effet de plus en plus demandée par de très nombreux acteurs. Ainsi, les écoles d’Ingénieurs et de commerce demandent déjà un niveau minimum en anglais B1 ou B2 (selon l’établissement) pour l’obtention de leurs diplômes. De même, certaines universités demandent à leurs étudiants une attestation pour l’admission en Master.

De même, de plus en plus d’organismes demandent eux aussi une certification finale pour pour financer les dispositifs de formation. 

Les modalités d’application pour la certification obligatoire en anglais

Dans un webinar consacré au sujet et animé par deux experts de notre partenaire Nathan (voir le webinar à la fin de l’article), les différentes modalités de cette nouvelle disposition légale sont clairement détaillées.

Chaque étudiant doit ainsi passer une évaluation en anglais, caractérisée par une organisation externe et reconnue au niveau international et par le monde socio-économique. 

C’est la justification de la présentation à cette certification qui conditionne la délivrance du diplôme.

En outre, il n’y a pas d’obligation de résultat fixé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur. L’école est donc libre de fixer le score minimal nécessaire pour décrocher la certification. Néanmoins, le niveau B2 est en général demandé pour un étudiant de BTS, en licence ou en DUT. 

Concernant le calendrier d’application du décret, il existe quelques différences selon les filières. Par exemple, pour les BTS, toutes les spécialités appliqueront la certification en 2021. Concernant les licences, il faut retenir que toutes seront concernées également en 2021.

Des certifications en anglais obligatoires pour répondre à 3 objectifs

Avec la publication de ce nouveau décret, le Ministère de l’Enseignement Supérieur entend poursuivre 3 objectifs prioritaires.

L’employabilité des étudiants

Plus de 60 % des offres d’emploi publiées aujourd’hui exigent la maîtrise de l’anglais comme compétences selon l’APEC. C’est dans ce sens que le test Bright Anglais Professionnel a été conçu. Reconnu et utilisé par plusieurs entreprises du CAC 40, notre test s’adapte aussi à des secteurs d’activité spécialisés comme le secteur de l’aéronautique, la défense et les finances. 

La reconnaissance internationale des formations

Aujourd’hui, si les diplômes français sont bien reconnus au niveau européen, ils ont encore parfois du mal à s’imposer sur le plan international. D’où l’intérêt pour les étudiants de passer une certification à Bac +2 ou Bac +3 et de gagner en crédibilité par rapport à leurs homologues étrangers.  

La mobilité internationale des étudiants

Les pays anglo-saxons comme le Royaume-Uni et les Etats-Unis sont très prisés par les étudiants français pour développer leur expérience professionnelle, par exemple sous forme de stages. Dès lors, la maîtrise de la langue anglais s’impose comme un critère indispensable de réussite. 

Avant de partir à l’étranger, une certification permet de faire prendre conscience aux candidats de leur niveau réel par rapport au niveau exigé. Et pouvoir mettre en place les mesures pour s’entraîner via des plateformes de test comme la solution que nous proposons chez Bright Language avec notre partenaire Nathan.

Comment passer une certification en langue à distance ?

Situation sanitaire oblige, le passage d’une certification implique des conditions particulières, à distance. Chez Bright Language, nous proposons justement des tests surveillés à distance fiables et efficaces grâce à notre solution Bright Secure.

Souple (sans rendez-vous, à l’heure et dans le lieu souhaité par le candidat), 100% sûre et rapide (résultats disponibles dans les 7 jours ouvrables), Bright Secure s’adresse à tous les acteurs qui souhaitent faire certifier le niveau de langue de leurs collaborateurs ou d leurs étudiants. 

Suivez le webinar !

Vous souhaitez en savoir plus sur les modalités et les enjeux liés au nouveau décret « Certifications en anglais ». Retrouvez le webinar animé par notre partenaire Nathan

Ressources à consulter

Décret n° 2020-398 du 3 avril 2020 relatif à la certification en langue anglaise pour les candidats à l’examen du brevet de technicien supérieur et modifiant le code de l’éducation – Légifrance (legifrance.gouv.fr)

Share This

Copy Link to Clipboard

Copy